Accès direct au contenu

  • Répertoire des centres Cnam en région
  • Accès à l'espace numérique de formation
  • Application mobile
  • Musée des arts et métiers
  • Accès réservé à l'intranet

Poursuivre ses études en cours du soir et accéder au diplôme d'ingénieur

Depuis sa création, le Cnam a formé 20 000 ingénieurs.

Salarié, travailleur indépendant, profession libérale ou demandeur d’emploi, vous pouvez devenir ingénieur en construisant votre parcours à votre rythme (formation à distance, semaines bloquées, cours du soir et du samedi…). Les formations d'ingénieurs hors temps de travail, ou plus communément appelées « cours du soir », permettent de poursuivre des études supérieures et d'accéder au diplôme d'ingénieur.
Ces formations tiennent compte des contraintes de la vie professionnelle ou privée puisqu'on y avance à son rythme, en capitalisant les unités d'enseignement (UE) et en construisant son parcours de formation.
Cours et travaux pratiques en Signaux et systèmes

Conditions d'accès

Les formations hors temps de travail sont ouvertes à tous les salariés, demandeurs d'emploi ou personnes exerçant une profession libérale qui veulent devenir ingénieur.

Le cycle préparatoire ,préalable à l'admission à l'école d'ingénieur est accessible après un diplôme de niveau bac+2 scientifique ou technique, ou une validation des acquis de l'expérience ou des études supérieures.

L'Institut de Technologie du Cnam peut vous permettre d'obtenir un diplôme de niveau bac+2 scientifique ou technique.
Visitez leur site : http://it.cnam.fr

Déroulement de la formation

La formation se fait à son rythme en construisant son parcours et en capitalisant, sans contrainte de délais, les unités d'enseignement nécessaires à l'obtention du diplôme.

Toutes les unités d'enseignement sont accessibles à Paris, en régions et à l'étranger. Elles ont lieu principalement en cours du soir et du samedi, parfois en semaines bloquées et certaines sont accessibles à distance.

Le cursus se déroule en deux cycles :
  • Le cycle préparatoire, dans lequel sont étudiées les dominantes de la spécialité dans leurs aspects fondamentaux et technologiques.
    7 unités d'enseignement
    sont requises pour achever le cycle préparatoire.
    A la fin de ce cycle se déroule, à l'initiative du candidat, l'examen d'admission à l'école d'ingénieur.
    Cet examen
    a pour objectif d'identifier les candidats capables de devenir ingénieur, de les conseiller et de leur désigner un tuteur afin d'optimiser leurs chances d'obtenir le diplôme dans les meilleures conditions.
    Le candidat présente son dossier de candidature et passe un entretien individuel.
    Le dossier inclut la présentation du parcours d'études et du parcours professionnel, le projet de formation et le projet professionnel. Le candidat doit pouvoir justifier d'un an d'expérience professionnelle dans la spécialité (ou d'un stage de 6 mois).
    L'admission est ensuite prononcée par le jury national de l'EICnam qui se réunit une fois par mois.
  • Le cycle de spécialisation regroupe les enseignements approfondis de la spécialité, déclinés par options (il faut obtenir 4 ou 5 UE en fonction de la spécialité), les sciences et méthodes de l'ingénieur et l'anglais (Niveau B2, Bulat 3).
    Le candidat doit justifier d'une expérience professionnelle de trois ans minimum à la date de soutenance du mémoire, dont deux dans la spécialité et suffisamment qualifiante.
    Le cycle de spécialisation s'achève par la soutenance du mémoire.
    Le mémoire
    a pour sujet une mission d'ingénieur dans l'entreprise. Il est rédigé à partir de la réalisation de tout ou partie d'un projet de nature professionnelle, traduit en termes scientifiques et techniques, avec présentation d'une solution et de sa mise en œuvre, accompagné d'une documentation appropriée. La soutenance se déroule devant un jury de professeurs et de professionnels et donne lieu à une discussion avec le candidat.




Sites utiles à l'élève-ingénieur >