Offres d'emploi et de stage en Mesure, Analyse, Qualité, Matériaux

Ces offres nous sont confiées par les administrations, les entreprises et les cabinets qui recherchent les compétences offertes par les auditeurs ou les anciens auditeurs de l'EiCnam.
 

Emploi(s)

Stage(s)

PRéCURSEURS DE MISE EN GLISSEMENT DANS DES INTERFACES TEXTURéES : TEST MACROSCOPIQUE ET CONCEPTION D’UN DéMONSTRATEUR

Contexte de l’étude :
Dans beaucoup applications industrielles telles que l’opto- et la micro-électronique flexibles (écrans, peau artificielle, préhenseur mécaniques, vêtements intelligents,…), on utilise des systèmes à base d’élastomère souple et/ou flexible qui peuvent se retrouver soumis à des sollicitations de contact. Si le cas du contact statique (analyse des champs de pression) est relativement bien traité dans la littérature, on constate que le problème de la mise en glissement de ces systèmes n’est que peu voire pas traité. Or ce problème est d’un intérêt majeur notamment dans les systèmes biomimétiques de préhension mécanique ou encore de peau artificielle qui sont en plein essor ces dernières années.
Description du projet :
Dans un projet financé récemment par l’institut Carnot Ingénierie @ Lyon, nous avons étudié l’émergence des précurseurs au glissement dans des interfaces modèles. En utilisant différentes techniques de texturations de surface (moulage, micro-usinage…) pour perturber la dynamique de rupture d’une interface au sein d’un contact, nous avons montré que l’on pouvait faire émerger et détecter des précurseurs au glissement suffisamment tôt avant la mise en glissement globale. Nous avons étudié par méthode optique la mise en glissement en cisaillement d’interfaces texturées entre deux solides transparents (PDMS/Verre) et analysé de façon détaillée la signature en déformation de la mise en glissement d’un mono-contact . Notre objectif final est maintenant de proposer une texturation de surface optimisée pour permettre l’émergence et la détection de précurseurs au glissement.
Objecti f du stage :
Dans le contexte de l’étude décrite ci-dessus, l’objectif de ce stage est de mettre au point un démonstrateur autonome qui permette d’illustrer les résultats obtenus au laboratoire sur des systèmes texturés à l’échelle mésoscopique (µm-mm). Les objectifs se décomposent en deux phases :
1) tester la validité et la reproductibilité de nos résultats à l’échelle macroscopique (mm-cm). L’idée est de permettre à un observateur de visualiser les précurseurs sans passer par un dispositif optique trop complexe en développant des surfaces en PDMS texturée à grande échelle.
2) de concevoir et de fabriquer un démonstrateur robuste, portable et autonome. L’objectif sera de détecter par analyse d’image en temps réel (Smartphone, Arduino,…) les précurseurs au glissement lorsque le démonstrateur est déplacé par un utilisateur (i.e. cisaillement d’une interface) sur une surface plane.
Connaissance s souhaitées : Conception et instrumentation, Base en Mécanique et physique des matériaux, bases de programmation.
Tech niques utilisées : Test mécanique (Cisaillement), Micro-usinage, analyses des données et programmation (Igor, Matlab…).
Gratifica tion : ~ 500 euro par mois.

davy.dalmas@ec-lyon.fr

Stage

  • Date de publication: 18/12/2019
  • Fonction: Etudes, Recherche, Projet
  • Localisation: Rhône-Alpes (Ecully)
  • Expérience: Débutant



Envoyer un lien vers cette annonce par mél.

RECHERCHE DES COMPOSES AROMATIQUES POLYCYCLIQUES (CAP) DANS DES FLUIDES D’USINAGE

Sujet de Stage niveau Ingénieur/MASTER 2

MOTS CLEFS :
HAP, fluide de coupe, chromatographie, spectrométrie de masse
ENCADREMENT :
- Société : INRS (Institut National de Recherche et de Sécurité), 1 rue du Morvan, CS60027, 54501 Vandœuvre-les-Nancy Cedex.
- Laboratoir e GeoRessources (UMR 7359, CNRS, UL), FST, Bvd des Aiguillettes, 54506 Vandœuvre-les-Nancy Cedex.
- Laboratoir e LIEC (UMR 7360, CNRS, UL), FST, Bvd des Aiguillettes, 54506 Vandœuvre-les-Nancy Cedex.

Personne à contacter :
• R. LEVILLY ; tel : 03 83 50 85 33, E-mail : ronan.levilly@inrs.f r
• C. LORGEOUX ; tel : 03 72 74 55 28, E-mail : catherine.lorgeoux@u niv-lorraine.fr

P ERIODE :
- Stage de 6 mois à pourvoir sur la période février à juin 2020

CONTEXTE
Les fluides de coupe sont utilisés pour le refroidissement et la lubrification des pièces métalliques lors de leur usinage (découpe, perçage ou autre travail). Deux grandes familles de fluides sont utilisées par les industriels : (i) les huiles entières d’origine pétrolière et (ii) les fluides aqueux. Compte tenu de la nature des huiles entières, des Hydrocarbures Aromatiques Polycycliques (HAP) peuvent être présents lors de la formulation de ces fluides et leurs concentrations, ainsi que la composition moléculaire au sein de ces huiles (apparition de molécules dérivées), peuvent évoluer lors de leur utilisation. Plusieurs de ces composés, notamment le Benzo[a]pyrène, sont reconnus comme étant potentiellement cancérigènes. De ce fait, il s’avère important de les suivre dans le cadre de la prévention des risques au travail.
La CNAM (Caisse Nationale d’Assurance Maladie) a recommandé des valeurs limites en B[a]P à ne pas dépasser dans les fluides de coupe neufs et usagés. Or, étant donné la complexité de la matrice (hydrocarbures, additifs), à ce jour, aucune méthode de référence validée n’a été proposée aux industriels et aux formulateurs de fluides pour évaluer les teneurs dans leurs produits.
Depuis plusieurs années l’INRS s’intéresse à la problématique des teneurs en HAP et notamment du Benzo[a]pyrene dans les huiles de coupe entières. Pour cela une méthode d’analyse spécifique à ce composé a été mise au point. Malgré sa bonne sensibilité, cette méthode ne permet pas de suivre l’évolution de plusieurs composés aromatiques polycycliques (CAP) au cours de la vie du fluide, ce qui est nécessaire pour mieux appréhender la réduction du risque à la source. Par conséquent, un protocole analytique plus adapté doit être développé.
OBJECTIF ET CONTENU DU STAGE
L’objectif du stage est de mettre en place un protocole de quantification des CAP dans les huiles entières permettant de doser ces composés au cours de la vie des fluides.
Le stage débutera par un travail bibliographique visant à recenser les dernières données publiées dans la littérature sur l’analyse des HAP et CAP dans les matrices complexes et plus particulièrement les huiles. Ce travail visera à établir un bilan de la composition des huiles de coupe utilisées afin de bien comprendre la complexité de la matrice à étudier et de cibler les techniques de pré-purification de l’échantillon (dérivation, SPE...). Il s’agira de lister les méthodes analytiques et les protocoles publiés en précisant leurs avantages et inconvénients. Ce travail bibliographique permettra d’identifier les méthodes utilisables pour la recherche et la quantification des HAP et CAP dans les fluides de coupe. Le stage se poursuivra par une phase expérimentale visant à mettre en place des protocoles permettant de comparer différentes techniques analytiques (Gel Permeation Chromatography, Infra-Rouge, GC/MS, GC/MSMS, HPLC/MS). Cette étape devrait permettre de proposer une méthode sensible et reproductible permettant de suivre plusieurs CAP dans une huile neuve ou usagée. L’étudiant/e analysera les résultats et participera à leur interprétation ; il/elle synthétisera l’ensemble de son travail dans un rapport final.
En fonction de l’avancée des tests et de la sensibilité de la méthode validée, il pourrait aussi être envisagé de faire évoluer la méthode vers l’analyse des fluides aqueux.

PROFIL ET APTITUDES SOUHAITES :
- Etudiant/e en chimie analytique, en master deuxième année ou en cursus Ingénieur (niveau bac +5).
- Lecture de l'Anglais, autonomie, maîtrise de la chimie, connaissance en chromatographie et en spectrométrie de masse, maîtrise de la bureautique (Word, Excel…) et connaissances en statistique (validation de méthodes analytiques).
CONDI TIONS DU STAGE :
- Stage indemnisé (environ 1100 euros bruts mensuels)
- L’étudi ant/e sera basée sur la plateforme de Géochimie Organique de GeoRessources sous la direction de Catherine LORGEOUX et travaillera également à l’INRS sous la direction de Ronan LEVILLY. Les deux sites sont basés à Vandœuvre-lès-Nancy (54).

catherine.lorgeoux@univ-lorraine.fr

Voir le site

Stage

  • Date de publication: 06/12/2019
  • Fonction: Etudes, Recherche, Projet
  • Localisation: Lorraine (Vandoeuvre Lès Nancy)
  • Expérience: Débutant



Envoyer un lien vers cette annonce par mél.

CARACTéRISATION éLECTRIQUE ET FIABILITé DE REDRESSEURS DE PUISSANCE

Dans le cadre de l’émergence de nouvelles solutions de redresseurs de puissance (SiC, GaN, MOSFET), STMicroelectronics conçoit et développe des technologies de diodes pour les besoins de l’électrification de systèmes industriels et des véhicules automobiles. Cette émergence s’accompagne d’exigences de fonctionnement et de performances accrues dont le respect et la maîtrise conditionnent l’obtention de nouveaux marchés.

Intégré au laboratoire de caractérisation électrique et de fiabilité du site STMicroelectronics de Tours, dans un contexte de Recherche et Développement (R&D), le stagiaire aura en charge la mise en œuvre de méthodologies expérimentales sur plaquettes afin :

• de développer les conditions appropriées de caractérisation de paramètres fonctionnels ;
• d’évaluer la robustesse de redresseurs de puissance ;
• de déployer les méthodologies de caractérisation à l'ensemble des familles de produits concernées.

Profi l recherché :
• niveau BAC+5 avec composante forte en Science des Matériaux, et/ou Physique du semi-conducteur, et/ou Électronique.

Sta ge de 6 mois.

nathanael.grillon@st.com

Stage

  • Date de publication: 03/01/2020
  • Fonction: Etudes, Recherche, Projet
  • Localisation: Centre (STMicroelectronics Tours)
  • Expérience: Débutant accepté



Envoyer un lien vers cette annonce par mél.

PRéCURSEURS DE MISE EN GLISSEMENT DANS DES INTERFACES TEXTURéES : TEST MACROSCOPIQUE ET CONCEPTION D’UN DéMONSTRATEUR

Contexte de l’étude :
Dans beaucoup applications industrielles telles que l’opto- et la micro-électronique flexibles (écrans, peau artificielle, préhenseur mécaniques, vêtements intelligents,…), on utilise des systèmes à base d’élastomère souple et/ou flexible qui peuvent se retrouver soumis à des sollicitations de contact. Si le cas du contact statique (analyse des champs de pression) est relativement bien traité dans la littérature, on constate que le problème de la mise en glissement de ces systèmes n’est que peu voire pas traité. Or ce problème est d’un intérêt majeur notamment dans les systèmes biomimétiques de préhension mécanique ou encore de peau artificielle qui sont en plein essor ces dernières années.
Description du projet :
Dans un projet financé récemment par l’institut Carnot Ingénierie @ Lyon, nous avons étudié l’émergence des précurseurs au glissement dans des interfaces modèles. En utilisant différentes techniques de texturations de surface (moulage, micro-usinage…) pour perturber la dynamique de rupture d’une interface au sein d’un contact, nous avons montré que l’on pouvait faire émerger et détecter des précurseurs au glissement suffisamment tôt avant la mise en glissement globale. Nous avons étudié par méthode optique la mise en glissement en cisaillement d’interfaces texturées entre deux solides transparents (PDMS/Verre) et analysé de façon détaillée la signature en déformation de la mise en glissement d’un mono-contact . Notre objectif final est maintenant de proposer une texturation de surface optimisée pour permettre l’émergence et la détection de précurseurs au glissement.
Objecti f du stage :
Dans le contexte de l’étude décrite ci-dessus, l’objectif de ce stage est de mettre au point un démonstrateur autonome qui permette d’illustrer les résultats obtenus au laboratoire sur des systèmes texturés à l’échelle mésoscopique (µm-mm). Les objectifs se décomposent en deux phases :
1) tester la validité et la reproductibilité de nos résultats à l’échelle macroscopique (mm-cm). L’idée est de permettre à un observateur de visualiser les précurseurs sans passer par un dispositif optique trop complexe en développant des surfaces en PDMS texturée à grande échelle.
2) de concevoir et de fabriquer un démonstrateur robuste, portable et autonome. L’objectif sera de détecter par analyse d’image en temps réel (Smartphone, Arduino,…) les précurseurs au glissement lorsque le démonstrateur est déplacé par un utilisateur (i.e. cisaillement d’une interface) sur une surface plane.
Connaissance s souhaitées : Conception et instrumentation, Base en Mécanique et physique des matériaux, bases de programmation.
Tech niques utilisées : Test mécanique (Cisaillement), Micro-usinage, analyses des données et programmation (Igor, Matlab…).
Gratifica tion : ~ 500 euro par mois.

davy.dalmas@ec-lyon.fr

Stage

  • Date de publication: 18/12/2019
  • Fonction: Etudes, Recherche, Projet
  • Localisation: Rhône-Alpes (Ecully)
  • Expérience: Débutant



Envoyer un lien vers cette annonce par mél.