Formation d'ingénieur en apprentissage

Nos élèves ingénieur·e·s en Aéronautique et espace ont du talent !

20 janvier 2021

Le 14 novembre dernier, 6 élèves ingénieur·e·s dont 4 apprenti·e·s issus de la promotion Cnam spécialité Aéronautique et espace remportent grâce à leur projet « Fight for climate change », le premier prix de la finale régionale du concours ActinSpace.
Nous avons rencontré l’un de nos apprentis  auréolé de succès pour qu’il revienne sur le concours et plus précisément sur le projet de son équipe Climbspace qui a déjà su séduire un jury et qui, qui sait, séduira celui de la finale nationale!

Pouvez-vous en quelques mots nous expliquer en quoi consiste ActinSpace pour lequel vous concourez? quel est son objectif?

ActInSpace est un concours international permettant d’imaginer des produits et services de demain basés sur des données satellitaires ou d’applications spatiales. L’un des objectifs d’ActInSpace est de créer du lien entre les agences spatiales et les citoyens pour en quelque sorte promouvoir l'utilisation de l'espace au profit de la Terre et de l'Humanité. C’est donc de développer l'utilisation et l'application des technologies et des données spatiales en montrant que l'espace contribue à la croissance sociale et économique au-delà de son écosystème habituel. L’objectif est également de stimuler l'esprit d'entreprise par la création de start-up en renforçant les capacités d’initiative des jeunes en formation.

C’est un hackathon qui se déroule pendant 24h . Ce hackathon propose des défis basés sur les brevets du CNES et de l’ESA ou encore Airbus auxquels les participants peuvent exceptionnellement accéder.

Qui participe au concours ActInSpace?

Ce concours est ouvert à beaucoup d’étudiant·e·s . Comme nous, beaucoup de participant·e·s sont issus d’écoles ingénieur·e·s ou de commerce. Participent également des ingénieur·e·s et des passionné·e·s du Spatial. Nous étions donc nombreux à être en concurrence sur de beaux projets. A ce concours,  expert·e·s de l’industrie spatiale , ingénieur·e·s des grands groupes  et du monde des affaires sont aussi présents pour nous conseiller et nous accompagner afin de définir un projet le plus élaboré possible.

Pour cette édition d’Actinspace, 543 équipes du monde entier étaient en compétition soit 2300 participants dans 40 pays et 61 villes. Le 14 novembre dernier, lors de la finale en équipe régionale nous n’étions plus que 13 équipes en lice.

Pouvez-vous revenir maintenant sur le projet de votre équipe ; en quoi consiste-il? et en quoi a-t-il permis de vous démarquer de la concurrence?

Puisque Actinspace vise à encourager les participant·e·s à créer un concept de start-up parmi une cinquantaine de sujets possibles en lien avec le spatial, nous avons choisi à travers notre start-up CETUS monitoring system de répondre au challenge « Fight for climate change » lancé par Airbus . Globalement, notre projet consiste à créer une innovation de services à partir des images de satellites. Plus spécifiquement, il s’appuie sur l’'utilisation de l'imagerie satellitaire pour identifier et localiser, sur terre, l'évolution en nombre et en mouvement des espèces dites « clef de voûte » telles que loups, gnous, éléphants, léopards, ours bruns etc. qui ont un impact très fort sur leur écosystème. Cela permettrait de mieux prévenir les dangers d'effondrement de certains écosystèmes mais aussi de sensibiliser le monde à ces espèces menacées. Airbus utilise déjà des images satellites pour identifier des déforestations par comparaison d'images.
Ce projet a su convaincre un jury constitué d'expert·e·s du monde spatial et aéronautique notamment le Centre national d'études spatiales et Airbus Defence and Space . Nous espérons maintenant qu'il convaincra le jury lors de la finale France. Pour nous encourager, n'hésitez pas à découvrir notre projet en vidéo et à le partager !

Avec ce concours , quels ont été les bénéfices et le challenge pour votre équipe?

Dans un premier temps nous avons trouvé cela très enrichissant et passionnant. Grâce à la mise en contact avec des expert·e·s dans le domaine spatiale, nous avons pu partager nos idées sur ce sujet et inventer, proposer un nouveau service. Par ailleurs le facteur temps -24h -, qui plus est en distanciel sur Teams, nous a poussé à être hyper organisés pour pouvoir être très efficaces. Ensuite le fait de développer une idée innovante en si peu de temps, nous a énormément motivé pour la suite de nos parcours. Cela nous montre qu’aujourd’hui que nous sommes capables en tant qu’apprenti·e·s ingénieur·e·s d’avoir des idées surprenantes, ambitieuses et qui ont du sens pour l’avenir.

Sur le plan  personnel, nous avons trouvé très gratifiant d’avoir de nombreux retours positifs sur notre travail et d’avoir été si bien soutenus et encouragés par l’équipe enseignant·e·s du Cnam. Remporter ce concours, est une belle marque de confiance dans nos idées et notre capacité d’agir. C’est aussi une grande expérience technologique et entrepreneuriale. Avoir soutenu et gagné ce challenge, nous ouvrira aussi sans doute des horizons professionnels une fois diplômé·e·s ; Qui sait aussi,  si cela ne nous permettra pas de lancer notre idée de start-up grâce aux soutient du CNES, de l’ESA ou encore de AIRBUS?

Dans l’immédiat nous sommes déjà très heureux d’avoir gagné un tour d’hélicoptère au-dessus de Paris. Nous espérons qu’en arrivant meilleure équipe de la finale nationale, nous remporterons le voyage en Guyane pour assister au décollage d’une fusée Ariane!

N’hésitez pas à nous encourager et nous soutenir sur Youtube et les réseaux sociaux!