Formations d'ingénieur·e en apprentissage

Voyage virtuel au cœur d’un réacteur pour nos ingénieur·e·s en Génie nucléaire

14 mars 2020
16 mai 2020

Dates-limites de dépôt des candidatures
(1e et 2e sessions)

Depuis la rentrée, les apprenti·e·s ingénieur·e·s de la filière Génie nucléaire, dotés de casques de réalité virtuelle, peuvent depuis leur salle de cours se déplacer au cœur de réacteurs nucléaires. Retour en image sur l’étonnant voyage qui leur est permis de faire durant leur temps de formation et sur une filière d’excellence à la pédagogie innovante.

Le parcours d’ingénieur·e en Génie nucléaire intègre désormais de nombreux outils numériques. Depuis la rentrée 2019, avec le recours à la réalité virtuelle au cœur de l’enseignement proposé, il est désormais possible de montrer aux apprenti·e·s des situations et installations industrielles jusqu’ici hors d’atteinte depuis les salles de cours. Les futur·e·s ingénieur·e·s de la formation en Génie nucléaire peuvent ainsi découvrir le cœur d’un réacteur nucléaire de type EPR (European Pressurized Reactor), lorsqu’ils suivent un cours de physique nucléaire. Dotés de casques de réalité virtuelle et grâce à une maquette numérique réalisée par la société Oreka Ingénierie, les apprenti·e·s peuvent se déplacer dans l’ensemble des parties inaccessibles du cœur du réacteur. Se faisant ils se rendent compte des dimensions et des caractéristiques techniques des systèmes étudiés lors des cours magistraux.

Voyage au cœur d’un réacteur nucléaire

Des moyens numériques au centre de l’innovation pédagogique …

Les nombreux outils numériques dont la filière s’est récemment dotée ainsi que les expériences numériques auxquelles elle a désormais recours, génèrent une pédagogie en constante évolution et permettent au cœur des enseignements des mises en situation de travail quasi réelles pour les apprenti·e·s.

  • Simulation de situations professionnelles à risque grâce à la réalité virtuelle, mixte ou augmentée
  • Immersion dans des projets complexes (chantier école numérique) avec le recours, entre autre, aux Serious games
  • Entraînement aux méthodes collaboratives et convergentes grâce aux méthodes BIM

L’ensemble des outils numériques obligent les enseignant·e·s-chercheur·e·s à élaborer des contenus de formation qui soient non seulement adaptés à toutes et tous mais aussi aux différents modes d’apprentissage : présentiel, distancié, synchrone et asynchrone. Quelle que soit donc la modalité choisie, il est désormais possible pour les apprenti·e·s, seuls ou en équipe, de construire ou co-construire leurs savoirs et leurs compétences à partir des expériences numériques vécues. Par ailleurs, grâce à l’évolution des pratiques, l’efficacité de l’ensemble des modes d’enseignement, cours magistral, classe inversée, étude de cas, travaux dirigés etc.  est accrue.

…pour une formation pluridisciplinaire d’excellence

La formation d’ingénieur·e en Génie nucléaire proposée par le Conservatoire national des arts et métiers a été créée par l’école d’ingénieur.e.s du Cnam en convention avec deux établissements, l’INSTN et le Cesi et en partenariat avec l’ITII Idf. Elle est en outre habilitée par la CTI et soutenue par le Gifen et l’ensemble des donneurs d’ordre de la filière nucléaire (EDF, CEA, Orano, Framatome).

La formation répond parfaitement aux besoins du secteur nucléaire qui a besoin de femmes et d’hommes de terrain, formé·e·s aux projets industriels de haute technologie. Aujourd’hui elle est devenue une des formations stratégiques de la filière nucléaire, en particulier au sein d’EDF pour le maintien des compétences métiers de ses équipes.

Les objectifs de la formation d’ingénieur·e en Génie nucléaire

Intégrer la formation d'ingénieur·e en Génie nucléaire de l'EICnam, proposée en alternance, c’est l’assurance pour les jeunes d’acquérir les savoir-faire demandés par une industrie exigeante dans laquelle le niveau de sureté et de qualité est sans équivalent.

C’est également pour les élèves, la chance de :

1-un - rougeAtteindre un haut niveau de qualification et un spectre de compétences large

L’objectif principal de la formation est de former des ingénieur.e.s conscient.e.s de la finalité économique de leur métier, préparé́.e.s à accompagner les changements techniques, aptes à maitriser la gestion des projets et à animer des équipes.

2-deux-rougeAcquérir des savoirs pluridisciplinaires alliant connaissances théoriques fondamentales et savoir-faire opérationnels

Elle permet également une solide formation dans l’ensemble des Sciences de l’ingénieur qui sont indispensables aux métiers de la filière nucléaire : Sciences des matériaux, Mécanique des fluides et des structures, Génie civil en environnement nucléaire, Thermique et thermohydraulique, Risques industriels etc.

3-trois-rougePosséder les compétences à l’exercice des principaux métiers de l’industrie nucléaire

Elle développe le sens des responsabilités et la rigueur scientifique, qualités indispensables aux métiers de la filière nucléaire. Les intervenant·e·s de la formation, enseignant·e·s-chercheur·e·s et industriel·le·s du secteur œuvrent ensemble pour former de manière rigoureuse les apprenti·e·s aux attentes extrêmement fortes de la filière nucléaire.

Nos partenaires formation

logo cefipalogo région IDFlogo Cesilogo ITIIlogo instn