Trois questions posées au directeur de l'école, Michel Terré

 Quelles sont les spécificités des diplômes d'ingénieur du Cnam ?

Les ingénieur·e·s doivent être capables de relever les défis de demain. C’est pourquoi plusieurs de nos diplômes intègrent par exemple une dimension environnementale. C’est le cas en particulier, de la spécialité construction et aménagement qui propose trois nouveaux cursus autour de la construction durable, du développement durable et de l’énergie.
C’est également le cas de la spécialité mécanique qui s’intéresse aux problématiques de logistique et d’éco-conception. Nos diplômes prennent également en compte d’autres enjeux comme l'augmentation de la population mondiale ou la digitalisation de notre société.

Pouvez-vous nous dire quelques mots  sur l’évolution des titres d’ingénieur Cnam ?

L’offre de formation est souvent articulée autour d'un socle commun, pour garantir la polyvalence propre aux diplômés des grandes écoles. Seulement nos stagiaires en formation continue ont généralement 10 ans d'expérience professionnelle, une formation polyvalente leur apporte donc peu et les entreprises, elles, ont de plus en plus besoin de compétences pointues. C'est pourquoi nous envisageons de scinder ce socle commun en cinq blocs (math-physique-électrotechnique, math-physique-biologie du vivant etc.). En plus de l'adaptation permanente aux nouveaux besoins, nous ajustons le contenu de nos cursus aux territoires, par exemple nous mettons I ‘accent sur I ‘aéronautique à Toulouse ou sur l'énergétique à Nancy,

Est-ce contraignant d'obtenir un diplôme d'ingénieur au Cnam ?

La moitié de nos 1 000 diplômés par an sont apprentis. Ce sont des études qui ne nécessitent pas un investissement plus important que dans d'autres structures, En revanche pour ceux qui sont en cours du soir, nous avons mis en place des parcours individualisés pour leur permettre de concilier la reprise d'études avec la vie familiale et professionnelle, Nous proposons une sorte de guichet unique où, avant même l'inscription, nous faisons le bilan des acquis d'expérience mais aussi d'études supérieures pour aménager un parcours allégé. Par ailleurs avec notre système d'unités capitalisables, une discipline validée I'est à vie, ce qui signifie que chaque candidat peut adapter son investissement à son rythme de vie. La digitalisation d'une partie des cours permet également d'alléger le processus. Ce sont donc des études qui s'adaptent aux contraintes des actifs et non le contraire.